Voir la série

Aux confins du Dakota du Nord et du Canada, un territoire marginal et inhospitalier s’est transformé en un eldorado du pétrole pour des milliers de victimes de la crise, créant une immense pagaille.

Les gisements d’huile et de gaz de schiste du bassin de la bourgade de Williston, Dakota du Nord, comptent parmi les plus importants aux Etats-Unis. Découvert en 1910, ce gisement est devenu exploitable et rentable il y a seulement 4 ans grâce à une nouvelle technique, le forage hydraulique horizontal. Le Dakota du Nord est aujourd’hui l’état américain qui produit le plus de pétrole après le Texas.

Alors que le reste du pays s’enlise dans les déficits, le chômage et la paupérisation, le Dakota du Nord jouit d’une santé insolente, du plein-emploi dans tous les secteurs et d’un surplus budgétaire de plus d’1 milliard de dollars. Le Dakota du Nord compte moins de 700 000 habitants et 20 000 nouveaux travailleurs sont déjà arrivés pour travailler sur les puits. On estime que 50 000 nouveaux emplois devraient être crées à moyen terme grâce à cette nouvelle industrie pétrolière.

Rien qu’à Williston, la population a doublé en un an et les caravanes ou mobile home entourent la ville. Ces cités-dortoirs sont souvent érigées dans l’urgence sur des terrains vagues par des investisseurs pour loger (pour des prix allant, selon le confort, de 100 à 150 dollars la nuit avec deux repas compris) les employés des compagnies pétrolières. Le nouvel hôtel actuellement en cours de construction à Watford City près de Williston est déjà booké jusqu’aux calendes grecques avant même d’avoir ouvert ses portes. Les produits, articles et aliments s’arrachent si vite que plutôt que de réachalander ses rayons, Walmart pose désormais directement les palettes de marchandise dans les allées de l’hypermarché. Elles sont dévalisées illico. «J’ai essayé d’acheter une laitue pendant trois jours, sans succès», raconte une habitante.

Les accidents dans le conté ont augmenté de 102% en un an et on dit même que Las Vegas a perdu son titre de capitale mondiale du strip tease au profit de Williston Cette année on compte 198 plates-formes de forage, alors qu’il n’y en avait que 30 en 2009.

 

Réalisé avec Jean Christophe Servant pour le texte, en commande pour le magazine GEO France.

GEO_PETROLE_DAKOTA-1 PUBLICATION_Page_1

Geo France

Decembre 2012 France

"Sous la prairie, l'or noir". L’exploitation du gaz de schiste dans le Dakota du Nord

En savoir plus
Expositions