Voir la série

Une Révolution.

Une Révolution comme une respiration.

Une sortie à l’air libre, une bouffée d’oxygène.

Une bouffée de chaleur aussi.

Celle-ci se passe en Amérique du sud. Peu importe le pays et quelque soit l’époque. Plus que les autres, cette partie du monde est coutumière de cet embrasement. Tellement même que ces événements ne font plus recette dans les médias occidentaux. Quel intérêt en effet de disserter sur un énième président latino qui ne sera plus là dans deux ans ? Ce désintérêt pourrait toucher les habitants eux même.

Et pourtant non. A chaque fois c’est le même enthousiasme, la volonté jusqu’à la violence. Les heurts au coeur des manifestations de la capitale, la tension sourde plus loin dans les campagnes, l’attente ailleurs. L’espoir souvent que tout va changer. Comme une utopie qu’on ne voudrait pas malmener. Ce bal fascinant de l’espoir des personnes et d’une réalité au fatalisme décevant et répété interpelle.

Plus qu’un travail journalistique, j’ai souhaité pour traduire ce sentiment réaliser un portrait de ce pays à un tournant de son histoire. Chercher le ressenti des personnes plutôt que d’étaler les faits. Entre les coups d’éclats dans la capitale et l’attente sans fin dans les campagnes, quelle est la réalité du quotidien quand tout bascule ?

NB : la référence (deux jours avant, trois jours après, …) utilisée dans les légendes est le jour de la fuite du président, pic de cette révolution…

Expositions