Voir la série

A Madagascar, IOT est une PME spécialisée dans l’aquaculture industrielle de concombres de mer. Elle associe des villages de pêcheurs isolés à son activité permettant de créer pour eux des revenus complémentaires. Elle limite ainsi  la surpêche de ceux-ci et contribue à lutter contre l’extinction de la faune marine.

Les concombres de mer ont un impact nul sur l’environnement car ils se nourrissent en filtrant l’eau et ne sont pas prédateurs ; ils ne reçoivent aucun antibiotiques ni nourriture. Surtout cette activité agricole constitue un revenu de substitution pour les pécheurs qui ainsi réduisent leurs prises et permettent au stock de poissons de se reconstituer.

Le partenariat unique d’IOT avec des villages ruraux pour la culture du concombre bénéficie à 30 familles et bientôt 150. Chacune voit en moyenne ses revenus augmenter de près de 40€ par mois via cette activité complémentaire, soit environ le revenu moyen mensuel dans le pays. Au bout d’une année, une fermière a ainsi pu investir dans l’achat de 6 chaises, de 3 chèvres et payer la scolarité de sa fille

IOT emploi 51 personnes en CDI mais a près de 135 salariés avec le personnel saisonnier employé à la construction des bassins. Surtout ces personnes vivent dans des zones rurales où les opportunités et l’emploi formel sont très rares. Enfin l’agriculture marine permet aux anciens pécheurs de stabiliser leurs revenus et de commencer à épargner ou investir

Des formations sont proposées aux pécheurs partenaires afin de les aider à mieux gérer les revenus additionnels générés par la culture des concombres de mer. IOT finance aussi la présence d’un militaire pour sécuriser les villages, de téléphones portables pour les maires, et de 4 puits d’eau potable

………………………………………………………………………………………………………….

LES GRANDS MOYENS / Comment de Petites & Moyennes Entreprises (PME) africaines favorisent le développement du continent

L’Afrique Subsaharienne n’est pas un désert entrepreneurial limité au microcrédit ou aux multinationales: de nombreuses PME émergent et innovent. Petites par la taille, ces entreprises constituent un Grand Moyen de développement par l’impact qu’elles ont sur leur écosystème. Fort de ce constat le projet LES GRANDS MOYENS propose une vision inédite du continent Africain en l’explorant au travers de ses Petites et Moyennes Entreprises (PME), acteurs majeurs du dévelop   pement économique et social.

5 PME ont été identifiées, dans 5 pays (Mauritanie, Sénégal, Bénin, Nigeria et Madagascar) et 5 secteurs d’activités différents (Énergie renouvelable, Santé, Aviculture, Recyclage, Aquaculture). Pour chacune, une étude d’impact est réalisée – économique, social, environnemental, ….-  et fait l’objet d’une série photographique et d’un court film. En 2015, le propos du projet sera ensuite porté par un Web documentaire, un livre, une exposition et une série de conférence universitaires

Expositions